ALLA BRUTTA FACCIACCIA LORO

Israeliani in un bunker antimissile:

barbara

  1. Gli Ebrei hanno quasi sempre dovuto contare sù loro stessi…Ora Israele conta ancora sù se Stesso , sul suo Popolo.
    Il video in un momento di grandi prove si vede un gruppo di persone…e nel solo vederli,ascoltarli ci sono d’ insegnamento per come affrontano questa ulteriore prova con grande coraggio e speranza. Am Israel chai, am Israel chai, am Israel chai..
    Shalom al Suo grande Popolo.Con grande emozione.

  2. Spero tu non me ne voglia, Barbara, se pubblico qui nel tuo spazio questa lettera, che non mi sembra un OT.. l’ho trovata, se non illuminante, senz’altro degna di essere letta.

    David Bouaziz
    Lettre à mes amis de Facebook :

    Chers amis Facebookiens, juste une petite annonce, mais assez importante :

    Durant les jours qui vont suivre, vous allez probablement être noyés sous un tas d’images de guerre, avec tout ce qu’elles comportent d’atrocités, venant d’après les médias en live, directement de Gaza. Vous allez probablement voir des immeubles exploser, des Palestiniens sortir en sang des décombres portant parfois des enfants dans leurs bras, etc, etc. Des images que l’on connaît tous, et qu’on aimerait ne pas voir. Vous écouterez alors le discours du soi-disant journaliste, qui, la voix pleine de gravité, tel un Charles Enderlin en puissance, vous expliquera que l’armée israélienne a encore massacré aveuglément des civils en bombardant “volontairement” une zone densément habitée… A ce moment, risque de monter en vous un sentiment d’indignation, et vous aurez peut-être même un haut-le-cœur pour les plus sensibles d’entre vous… Peu importe que ces images proviennent peut-être de Syrie, ou encore de Gaza mais datant de plusieurs mois, ou parfois plus. Peu importe qu’elles soient bien prises à Gaza le jour-même, mais en oubliant de vous préciser que la roquette qui a frappé l’immeuble a été tirée par le Hamas, incapable de prévoir où ses propres missiles atterrissent… Peu importe tout ça, car quoi qu’il arrive ensuite, le mal sera fait, vous vous sentirez déjà indignés. Cela tombe bien, car j’aimerais en profiter pour prendre les devants et en parler, de votre indignation.

    Ces derniers mois j’ai posté sur ma page Facebook un tas d’articles et vidéos provenant du Moyen Orient, montrant des atrocités souvent commises en masse, et visant la plupart du temps des civils, des femmes et des enfants, en majorité musulmans. Je n’ai cessé de m’indigner à haute voix, car c’est tout ce que je pouvais faire à mon petit niveau. J’ai relayé ce que j’ai vu, avec toute l’indignation qui était la mienne, me sentant parfois seul au monde. J’ai vu un nombre d’exécutions sommaires incalculables; j’ai vu des Djihadistes jouer au football avec des têtes qu’ils venaient de couper; j’ai vu des femmes étranglées par leur propre mari pour simple soupçon d’adultère; d’autres lapidées au Pakistan pour avoir possédé un téléphone portable; j’ai vu des gens se faire couper une main par des rebelles syriens qui ont décidé d’appliquer la charia peu importe ce qu’en pensent les habitants; j’ai vu des enfants Egyptiens se faire mitrailler parce qu’ils étaient chrétiens; j’ai vu des intégristes débarquer dans une ferme tenue par trois générations d’une même famille, dont ils ont aligné les membres pour les abattre à la chaîne au nom d’Allah; j’ai vu un combattant apprendre à un enfant de douze ans à décapiter un homme avec un couteau et à poser ensuite tenant fièrement la tête de sa victime à bout de bras; j’ai vu la population syrienne recevoir des pluies d’obus tirés à l’aveugle par sa propre armée; j’ai vu des églises brûler en Egypte; des droits de l’Homme bafoués de manière horrible un peu partout dans tous les pays de la région…Toutes ces choses, je les ai relayées depuis des mois, parfois à contre cœur, désolé d’aller polluer le cerveau des autres avec ces images qui ont pollué le mien. Mais si j’avais choisi de détourner le regard et faire comme si de rien n’était sous prétexte que cela ne se passe pas sous ma fenêtre, dans mon pays, de quoi aurais-je eu l’air ? Comment aurais-je pu juste me regarder dans la glace ? Oui, quand des musulmans massacrent d’autres musulmans cela m’empêche de dormir, car je ne comprends pas. Je ne comprends pas comment des hommes peuvent faire de telles choses à d’autres hommes qu’ils ne connaissent pas, juste parce qu’ils ont des croyances différentes aux leurs. Mais leur sauvagerie n’est pas le sujet, bien que…

    Le fait est que sur plus de 500 amis (il doit en rester bien moins maintenant), combien ont montré leur indignation ? Combien ont relayé ces informations dissimulées par nos médias en signe de désaccord ? Combien les ont seulement “likées” (même si ici il ne s’agissait pas d’aimer ces images, mais juste de soutenir ces victimes en dénonçant ces actes barbares) ? Combien ont seulement pris le temps de lire les articles, ou voir les vidéos ? Je sais que c’est la crise, que le quotidien des Français est morose, qu’il vaut mieux voir des vidéos de bébé riant aux éclats, ou encore d’une perruche dansant en rythme avec la musique sur son perchoir, car c’est bon pour le moral et ça fait sourire à chaque fois. Mais j’en vois tout de même certains passer plus de temps à relayer des annonces de chiens perdus, ou autres maltraitances aux animaux, avec plus de conviction (voire de compassion) que pour les humains. Que penser de cette partie d’entre vous qui a délibérément détourné le regard tout ce temps durant ? Sachant que relayer des informations que les médias refusent de traiter, voire camouflent volontairement, a déjà plusieurs fois servi à changer le cours l’Histoire, comment traduire votre silence ? Vous seuls avez la réponse, je ne prendrai surtout pas le risque de tenter de trouver les mots à votre place.

    Mais revenons à votre indignation concernant ce qui va se passer bientôt à Gaza et dans les territoires, car c’est le sujet principal de cette lettre. Si après ce long silence de votre part devant toutes ces horreurs, il vous prenait juste l’envie d’être indignés par les actions de l’armée israélienne, et de le faire savoir sur votre page Facebook en postant un commentaire ne serait-ce que légèrement mais aveuglément pro palestinien, je vous demande de vous poser les bonnes questions. Quelle valeur donner à votre indignation ? Pourquoi la mort de terroristes balançant plus de 100 roquettes par jour sur des civils dans le but de les tuer volontairement, mériterait plus d’indignation que celle d’innocents se faisant massacrer tous les jours dans le reste du monde ? Votre indignation a pour moi autant de valeur que celle des gens veillant à la bougie devant une prison fédérale américaine dans le but d’empêcher l’exécution d’un criminel condamné à mort, alors que ces mêmes personnes ne lèvent pas le petit doigt pour aider les innocents dont je viens de parler. Si jamais aucune réponse ne vient, regardez-vous dans la glace et demandez-vous si vous pourquoi vous êtes vraiment indignés. Car de mon point de vue, et avec toute honnêteté, vous n’en avez rien à faire, des Palestiniens. Vous ne faites rien pour eux, en tout cas bien moins que les Israéliens, qui en ont fait les musulmans les mieux traités du Moyen-Orient.

    Si malgré ces mots, votre envie de poster un article ou commentaire sensiblement antisioniste pour dénoncer des actes selon vous inadmissibles était plus forte que tout, voici la démarche à suivre en ce qui me concerne :
    Allez sur ma page Facebook, et cliquez sur le petit carré situé à droite de ma photo, sur lequel est marqué “Retirer de la liste d’amis”. Car je ne voudrais surtout pas dans mes amis de gens ayant de telles œillères. Mes amis à moi sont des gens intelligents, ils réfléchissent, ils se renseignent, ils sont curieux. Mais surtout ils ne confondent pas Israéliens et Colons sous prétexte qu’ils ont subi un bourrage de crâne de la part des médias français depuis des années. S’il vous plaît, épargnez-moi cette action horrible que je n’ai pas le courage de faire, ce “tri sélectif”… Prenez les devants, et cliquez sur ce bouton. Mais surtout, n’oubliez pas de prendre votre “indignation” avec vous au passage, et de vous la mettre où je pense, car c’est là qu’est sa vraie place.

    David. B

  3. Riesco a capire che i palestinesi nel loro delirio distruttivo possano ricorrere ad ogni mezzo ,vero o fasullo, per arrivare al loro scopo ; impossibile capire chi si rifiuta di vedere la realtà alla luce di prove documentali come quella del rifiuto della tregua: “noi intensificheremo gli attacchi” dice Hamas. Una guerra interminabile tra la civiltà e la barbarie mentre i “sinistrati” di casa nostra fanno il tifo per i barbari !

    • No, adesso ti spiego: fanno il tifo per loro perché capiscono che non sono cattivi, ma solo esasperati per via dell’occupazione (come dici? Gaza non è occupata? Balle, questa è la storiella che ti racconta la propaganda sionista, non vorrai mica dirmi che te la sei bevuta!)

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...